L’OMS appelle chaque personne à contribuer à la lutte contre le coronavirus

Samedi 22 août 2020 à 09:12

Actualités > Monde
L’OMS appelle chaque personne à contribuer à la lutte contre le coronavirus

Le Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé vendredi chaque personne à travers le monde à s’impliquer dans la lutte contre le coronavirus, qui a fait à ce jour plus de 22 millions contaminations et 780.000 morts.
 
"Plusieurs pays à travers le monde connaissent maintenant de nouvelles flambées après une longue période avec peu ou pas de transmission. Ces pays servent de mise en garde pour ceux qui voient maintenant une tendance à la baisse des cas. Des progrès ne veulent pas dire qu'on peut déclarer victoire", a déclaré le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’une conférence de presse virtuelle.
 
C’est pourquoi, selon lui, il est vital que les pays soient en mesure d’identifier et de prévenir rapidement les 'clusters’, de prévenir la transmission communautaire et la possibilité de nouvelles restrictions. Car "aucun pays ne peut s'en sortir tant que nous n'avons pas un vaccin".
 
Pour le chef de l'OMS, "un vaccin sera un outil vital, et nous espérons que nous en aurons un dès que possible". "Mais rien ne garantit que nous en aurons un, et même si nous avons un vaccin, il ne mettra pas fin à la pandémie à lui seul", a-t-il dit.
 
"Nous devons tous apprendre à contrôler et gérer ce virus en utilisant les outils dont nous disposons actuellement, et à apporter les ajustements à notre vie quotidienne qui sont nécessaires pour assurer notre sécurité et celle des autres", a-t-il estimé.
 
Par ailleurs, il a rappelé que l'OMS s'est engagée à travailler avec tous les pays pour passer à une nouvelle étape d'ouverture de leurs économies, de leurs sociétés, de leurs écoles et de leurs entreprises en toute sécurité.
 
"Pour ce faire, chaque personne doit être impliquée. Chaque personne peut faire une différence. Chaque personne, chaque famille, chaque communauté et chaque nation doit prendre ses propres décisions, en fonction du niveau de risque", a-t-il insisté.
 

Medi1TV Afrique en direct:

Source : Medi1TV+Agences