USA: Sous pression, Trump change la date controversée d’un rassemblement électoral

Samedi 13 juin 2020 à 19:07

Actualités > Monde
USA: Sous pression, Trump change la date controversée d’un rassemblement électoral

Le président américain Donald Trump a annoncé tard vendredi qu'il ne tiendrait plus de rassemblement électoral le 19 juin (Juneteenth), à Tulsa, en Oklahoma, affirmant qu'il repousserait l'événement d'une journée par respect pour la date qui commémore la fin de l'esclavage aux États-Unis.
 
"Beaucoup de mes amis et sympathisants afro-américains m’ont contacté pour suggérer que nous changions la date ... par respect pour cette fête et cette occasion importante et de tout ce qu'elle représente", a annoncé le président Trump sur Twitter. "J'ai donc décidé de déplacer notre rassemblement au samedi 20 juin afin d'honorer leurs demandes".
 
Ce rassemblement électoral serait le premier de Trump depuis qu'il a pris une pause de trois mois en raison de la pandémie de coronavirus. Il était initialement prévu le 19 juin à Tulsa, Oklahoma, une date et un lieu qui ont déclenché un tollé alors que le pays est secoué depuis plus de deux semaines par des protestations nationales contre la brutalité policière, en particulier contre les Afro-Américains.
 
Tulsa a été le site de l'un des massacres raciaux les plus brutaux de l'histoire des États-Unis, où en 1921 des foules de blancs ont totalement saccagé une communauté noire prospère dans la ville.
 
"Tulsa a été le site des pires violences racistes de l'histoire américaine. Le discours du président, le 19 juin, est un message pour tous les Noirs américains: plus ou moins pareil", a notamment tweeté le représentant Val Demings.
 
Trump et ses alliés ont défendu le calendrier du rassemblement. Le président a déclaré à Fox News que la date n'était pas intentionnelle.
 
La porte-parole de la Maison Blanche, Kayleigh McEnany, a déclaré que Juneteenth était une "journée significative" pour Trump, citant ses réalisations qui ont profité aux Afro-Américains.
 
Le président a essuyé de nombreuses critiques pour sa réponse aux protestations résultant de la mort de George Floyd, décédé après qu'un officier de police de Minneapolis se soit agenouillé sur son cou pendant près de neuf minutes.
 

Medi1TV Afrique en direct:

Source : Medi1TV